Pour faire le wassa-wassa, il faut de la farine de causettes, ajouter de l’eau et mélanger jusqu’à obtenir de petits grains en forme de petit mil. Ensuite mettre une marmite contenant de l’eau et munie d’une passoire en aluminium, bien rattachée à la marmite (Pour que la passoire soit bien rattachée à la marmite, faire une patte avec de la farine de cosettes d’igname et appliquer celle-ci autour... Lire plus
Le serin, un oiseau réputé pour ses chants mélodieux Un oiseau vous a-t-il jamais dit... Lire plus
La mode à Parakou en cette fin d’année 2020, c’est aussi le port des lunettes… non médicales. Y... Lire plus
Préconisé comme mesure de lutte contre la maladie au virus Corona ou Covid-19, le port de... Lire plus
Chaud le jour et froid la nuit jusqu’au petit matin. Nous sommes là avec les caractéristiques de... Lire plus

Les produits chimiques connaissent une sollicitation élevée dans la production agricole au Bénin. En périodes des pluies comme en périodes sèches, beaucoup de produits agricoles sont cultivés. Mais les produits chimiques qui entrent dans la production agricole ne sont pas sans conséquences sur la santé non seulement des producteurs mais aussi sur celles des consommateurs.

Au Bénin, la majorité des produits agricoles consommés comme les céréales, les tubercules, les produits maréchers ont été cultivés grâce aux produits chimiques. Une telle utilisation des produits chimiques comme les pesticides, les herbicides ou encore les engrais chimiques, n'est pas sans conséquences sur la santé des producteurs. Contrairement à l'agriculture biologique, l'agriculture faisant appel aux produits chimiques représente un danger pour le professionnel qui les manipule. Sans précaution, le professionnel s'expose aux effets de ces produits. Selon Machoudou Lafia, docteur à la Clinique Espoir de Parakou, de nombreuses études ont que ces personnes qui s'exposent dans la manipulation de ces produits souffrent à la longue des maladies du système nerveux telles que la maladie de parkinson et celle d'Alzheimer. Il est aussi à noter l'apparition des cancers comme celui de la prostate chez les hommes et celui du sang. Il est aussi important de souligner que les conséquences sont plus lourdes lorsque l'utilisateur de ces produits est une femme enceinte. L'exposition à ces produits révèle chez cette dernière l'apparition des cancers cérébraux, ceux du sang, des malformations congénitales ou bien des troubles de croissance chez les enfants à la naissance. Mis à part les utilisateurs, les consommateurs sont également impliqués. A leur niveau, les effets de ces produits sont à faible dose, nous dit le docteur. Néanmoins, ils sont exposés aux problèmes digestifs d'où une intoxication alimentaire, à une perturbation du système hormonal, et l'apparition à la long terme des cancers du sang, de la prostate. Toutes ces conséquences ne sont que le résultat d'une production agricole avec utilisation des produits chimiques. Ainsi, consommer les produits agricoles est essentiel pour notre survie; mais consommer les produits agricoles cultivés de façon biologiques serait mieux pour une bonne santé

Nazif Yelima