La troisième édition de la Gaani, fête traditionnelle des Bariba, a été célébrée ce 30 novembre 2019 à Parakou devant le palais royal au quartier Sinangourou. 

Les festivités ont démarré samedi à 6h lorsque le roi Akpaki Gobi Gnissè et ses ministres se sont rendus sur la tombe de ses prédécesseurs pour un hommage et des prières. La suite a été une séance de rituels au marigot ¨Orou Tokorou¨. La traditionnelle course aux chevaux qui symbolise cette fête, a marqué la fin du trajet du roi. Mais déjà la veille au soir, un spectacle a été organisé devant la cours du roi. Plus de quarante artistes, de griots et orchestres de la cité des kobourou et d’ailleurs étais présents pour la veillée.

Dans la soirée aux environs de 17 heures, plusieurs groupes de danses ont offert un spectacle sur les lieux: Les Nagots, avecle bolodjo et, les Baatonu, avec le Sinsinnou, le Wourou, le Sambani et le tèkè.

Le dimanche 1er décembre, c’était la Kayessi. Le roi a eu une discussion avec les Yari Atarouwa afin de faire le bilan de l’année écoulée et faire les prédictions pour la nouvelle année. La reine appelé Gnonkogui a fait sa routine annuelle, le rasage des princes et princesses Kpaï et  Wure  des Yari Atarouwa.

Enfin le roi Akpaki Gobi Gnissè a souhaité à tous les Yari Atarouwa et les étrangers venus d’ailleurs un bon retour dans leurs différentes localités.

Jadis absente à Parakou, la célébration de la Gaani dans cette plus grande ville du nord Bénin a été initiée par le roi Akpaki Bourou Domborigui Gobi Gnissè. 

Modérante  Séjesp TCHAHO et Latif  OROU CHABI