Chaud le jour et froid la nuit jusqu’au petit matin. Nous sommes là avec les caractéristiques de l’harmattan, un vent très sec et le plus souvent chargé de poussière et de particules nocives. Il débute en octobre et sévit jusqu’en mars. Ses effets nocifs exigent des mesures préventives pour se maintenir en bonne santé tout au long de la période.

Cette période est accompagnée de plusieurs cas de maladies, notamment les infections respiratoires qui se manifestent, entre autres, par les éternuements, les maux de gorge, la toux, l’écoulement nasal et la fièvre. Les enfants sont particulièrement sensibles à ces maladies. Les parents doivent donc prendre les précautions pour protéger ces derniers. Ainsi, il faudra donc laver les enfants avec de l’eau tiède le matin pour éviter qu’ils prennent froid, leur porter des habits chauds et des chapeaux, privilégier les chaussures fermées et y ajouter des chaussettes selon l’intensité de la fraîcheur.

Par ailleurs, les parents ont l’obligation de porter des cache-nez aux enfants pour leur éviter d’inhaler la poussière et les microbes provenant du vent de l’harmattan.

Pour se coucher le soir, les parents doivent leur mettre des chaussettes et des couvertures pour éviter qu’ils attrapent froid la nuit.

Concernant leur alimentation, le repas doit être chaud en période d’harmattan. Il faut également faire en sorte que les enfants ne prennent pas des produits glacés.

 

Raïssa N' TCHA