La période d’harmattan rime avec la fraicheur et la poussière, facteurs à risques pour la santé des personnes vulnérables, notamment des enfants. Roukiatou Amadou Poulo, infirmière responsable de cabinet de soins Zone Résidentielle du quartier Ladjifarani a bien voulu nous en dire plus et prodiguer quelques conseils.

- Irsbac.com : Quel constat faites-vous sur la santé des enfants en cette période d’harmattan ?

- Roukiatou Amadou Poulo : Effectivement pendant cette période les enfants sont plus fragiles. Du coup, beaucoup d'entre eux attrapent la toux et sont souvent enrhumés; ils souffrent d'infections ORL avec du paludisme. Dans certain cas il y a aussi la conjonctivite aussi. Cette saison est une période pendant laquelle il faut vraiment prendre soin des enfants.

- Y a-t-il aussi d'autres  maladies qui affectent les enfants pendant cette saison? 

- Je peux citer entre autres la grippe, la méningite, la pneumonie, l’asthme, la bronchite, la tuberculose.

 - Quels conseils pratiques avez-vous à prodiguer en vue d’aider les parents à prévenir ces maladies ?

Ce que je peux demander aux parents, c’est de bien protéger les enfants les matins avant d’aller à l’école. Certaines personnes prennent les enfants sur la moto sans pull-over et les laissent exposés à la poussière. Ce n’est pas du tout bien pour la santé de nos progénitures. Il faut protéger les enfants en les portant les cache-nez, les bonnets, les chaussettes. Ainsi, nous pouvons prévenir beaucoup de maladies en cette période d’harmattan.

 

Propos recueillis par Abdou Baky IMOROU, Phillipe OKOUNLOLA et Belwida  DJENI-LOUIS