La ville de Banikoara a servi de cadre jeudi 10 janvier aux manifestations entrant dans le cadre de la célébration de la fête des religions endogènes. Sobre mais pleine de sens, les manifestations ont connu la participation de cette ville.

Venu de tous les horizons de la commune de Banikoara et même d’ailleurs, les adeptes des cultes traditionnels ont organisé une séance de prière. Ils ont prié les mânes des ancêtres pour que l’harmonie et la courtoisie, règnent dans la cité des Banigansés en vue d'un meilleur développement. A l'occasion, plusieurs animaux ont été immolés sur le lieu des cérémonies. Satisfaits, certains citoyens ont exprimé leur joie et leur reconnaissance envers ces derniers. « Quand on parle de religion endogène, ça nous concerne, c’est notre tradition », a affirmé SABI Gandé, paysan de profession. « Nous espérons que les mânes de nos ancêtres nous entendent et qu’ils acceptent nos prières afin que la commune de Banikoara puisse véritablement connaitre le développement », a souhaité AGBEGA Zimé premier adjoint au maire. Selon lui « nous ne pouvons pas nous développer en laissant de côté notre tradition ». Au nom du maire et du conseil communal monsieur AGBEGA Zimé, pour finir, a adressé ses mots de remerciements à tous les acteurs des cultes traditionnels pour la mobilisation tout en émettant le vœu que cette fête soit plus grandiose les années à venir. 

Nimath BIO SALIFOU