Erigée depuis puis pratiquement deux ans déjà et réceptionnée provisoirement par les autorités communales, cette infrastructure demeure toujours inexploitée. Les usagers dudit marché et premiers bénéficiaire de cette infrastructure qui permet de rejoindre l’autre côté de ce haut de commerce préfère escalader la barrière qui sépare la voie pour rejoindre l’autre côté du marché avec plusieurs risques. Ces usagers qui s’adonnent à cette mauvaise pratique, peuvent se faire renverser à tout moment par les motocyclistes et les véhicules qui roulent souvent à vive allure. Interrogé sur la question le Chef du Centre National de Sécurité Routière CNSR Borgou-Alibori Hilaire AFFOUKOU répond : « plusieurs séances de sensibilisations ont été menée en collaboration avec les agents de la Police Républicaine et les autorités municipale. » Et ajoute : « les bénéficiaires semblent jouer à la sourde oreille, bientôt une répression est annoncée pour mettre fin à cette mauvaise pratique.

Pour quelques usagers rencontrés en pleine escalade qui ont requis l’anonymat : «nous préférons escalader pour gagner du temps et c’est plus facile même si nous courrons des risques d’accident ».

Vivement que la répression annoncée change ce mauvais comportement pour le développement la troisième ville à statut particulier du bénin.



Hermann Hounsou et Rodrigue Anago